• +33 630 274 214
  • bleuerachel@gmail.com

Monodiète, j’ai abandonné

Monodiète, j’ai abandonné

Pschitt ! #onfaitpéterlesbulles

Oui aujourd’hui on fête quelque chose. L’expérience que j’ai eue lors de la monodiète que je vais te raconter, est celle qui m’a donné envie de créer un blog. Et là (à cet instant) enfin je sors cet article et tu le lis, Youhou !

Monodiète ? KESAKO ?

Contextualisons un peu cette histoire. En janvier dernier, en cette période où l’on se donne des résolutions, où on décide que c’est notre année, que l’on reprend le sport, que l’on mangera sainement, #toussa-toussa. Tu vois de quoi je parle ? Eh bien moi en plus de tout cela, je me suis dit que je voulais nettoyer mon corps pour bien commencer l’année qui m’attendait.

Puisque comme tu le sais, notre organisme absorbe quotidiennement des toxines, liées à ce que l’on consomme, l’air qui nous entoure mais aussi ce que notre peau emmagasine.

L’objectif de cette cure était de remettre à plat l’organisme en éliminant ces toxines qui empêchent son fonctionnement optimal. C’est en cherchant des idées détox que je suis tombée sur la Monodiète.

 

Le principe est simple : manger un seul et même aliment pendant trois jours. Hum je ne sais pas si ma phrase est claire ? En gros tu manges pendant 3 jours la même chose.

Trois jours, car il faut 72 heures pour que l’ensemble des cellules de la flore intestinale se renouvellent et se débarrassent de toutes les molécules qui l’encrassent.

Il est important de ne consommer qu’un seul et même aliment, car cela facilitera le travail de digestion et permettra au corps de se concentrer sur combattre les toxines internes. Bien évidemment l’idée est de choisir un aliment simple et sain.

 

Si tu te demandes si c’est une cure dangereuse, je te dirai que non car le but n’est pas de s’affamer, il faut manger à sa faim. Et comme la cure ne dure que trois jours, tu n’auras pas vraiment le temps d’avoir de carences. Sauf si tu as déjà des prédispositions aux carences et autres.

Mon Expérience :

J’ai décidé de réaliser ma monodiète avec des pommes, c’est l’un des fruits le plus souvent choisi car elle possède de nombreuses qualités nutritives. Elle a un effet coupe-faim, pratique pour la détox. Elle permet également d’éliminer les métaux lourds. Et en plus d’apporter de bons nutriments, elle est riche en vitamine C, antioxydants, … J’avais longtemps lu sur le sujet, les pour et les contres etc. Les avis étaient toujours très positifs, j’ai donc décidé de me lancer.

 

Comme tout défi restrictif que je me lance, j’avais décidé de ne pas faire les courses (mis à part des pommes) pour ne pas être tentée par autre chose.

 

Les gars, j’ai difficilement tenu 1 jour et demi, ce fut affreux, j’ai abandonné !

Le premier jour, j’ai pourtant essayé de tout bien faire.

Matin pommes natures (2), le midi jus de pomme et  trois pommes natures et le soir pommes au four. Le lendemain, au matin 2 pommes, le midi 2 ou 3 pommes mais c’est au goûter que j’ai craqué. L’idée de manger encore une fois ce fruit commençait à me rendre nauséeuse et extrêmement aigrie (et ce n’est pas joli à voir). Le soir je n’ai donc pas mangé de pommes mais je n’ai mangé que des haricots verts (aussi conseillé pour certaines monodiètes) afin de me donner bonne conscience.

Ce que je retiens de ma monodiète

Ne manger qu’un seul aliment comme ça, du jour au lendemain ce n’est pas chose facile (en tout cas pour moi).

J’ai été énormément déçue de moi mais aussi de tout ce que j’ai lu et vu sur la toile. Personne n’a eu le courage de dire que ce n’est pas du tout une chose facile, tout le monde en parle comme si eh bien tu te lève un matin et HOP monodiète de pommes pendant trois jour, “fingers in the nose”.

Et c’est parce que j’ai voulu dénoncer cela, qu’est n en moi ce désir d’écriture. Tout ce que l’on voit sur le net n’est pas toujours vrai, ou pas toujours de vraies expériences sincères et honnêtes. Sauf moi, crois-moi, je suis vérité.  Non je rigole, même moi, ne me crois pas sur parole. Même si je te promets de toujours te donner un avis sincère que j’y sois arrivée ou non, mais ce qui marche pour moi, ne marchera pas forcement pour toi, etc. (tu as dû le voir avec l’article sur la cup menstruelle)

 

Oui pour revenir sur la monodiète.

Je ne sais pas si j’aurai le courage de refaire une monodiète sous ce format. Mais retenter lors de certains repas et ce à n’importe quel moment de l’année. Note à moi-même :  demander conseil à un professionnel de la santé.

 

Si je devais retenter l’expérience de trois jours, je me préparerai mieux. Pourquoi pas commencer à remplacer certains repas comme je le disais plus haut.

Je choisirai trois jours où je serai au calme comme le week-end, des jours de télétravail ou en vacances ; exit :  dîners, apéros ou verres prévus avec les copines.

La veille, je commencerai à préparer quelques recettes pour le lendemain (chips de pommes, compote, pommes au four, …) .

J’organiserai mieux mes activités pendant ces quelques jours pour prendre soin de moi pour me faire masser, faire un hammam, se faire un moment cocooning avec un gommage et un masque. L’idée serait de voir ces trois jours comme une parenthèse où l’on prend soin de soi et non comme trois jours de privation.

 

Si tu as eu une expérience de la monodiète ou que tu as des questions sur le sujet, laisse-moi des commentaires. Je serai ravie de te lire.

 

En attendant prends soin toi,

Cannelés à la rose et Kombucha pour moi

Bleue Rachel

Leave a Reply