• +33 630 274 214
  • bleuerachel@gmail.com

5 manières de rater ses cosmétiques

Bleue rachel

5 manières de rater ses cosmétiques

“CECI, n’est pas ce que j’avais prévu !”

C’est la phrase que je sors à chaque fois que je rêve de quelque chose mais que rien ne se passe comme prévu.

 

L’idée de cet article m’est venue quand j’ai voulu réaliser des pastilles pour les WC (image en couverture). Oui j’imagine ce que tu dois te dire, mais sache que même les chefs ratent des mayonnaises.

 

A mon avis quand on débute dans quoique ce soit, le sport, la cuisine tout comme les cosmétiques maison; il y a des bonnes pratiques à respecter pour limiter les ratés.

Je t’ai fais une petite liste de celles qui malgré mes années d’expériences peuvent encore avoir raison de moi.

1. Avoir la flemme de désinfecter ton espace de travail

Je te vois venir avec tes “euh non, moi je sais qu’il faut désinfecter le matériel, cela crée des bactéries”.

Rassures toi, je le sais aussi quand je réalise de grandes quantités de produits, je suis à fond: table désinfectée, ciré de protection, gants, lunettes, matériels spécifiques… Mais quand je fais une petite quantité, un produit à utiliser rapidement #viteuf, apparaît un de mes plus proches ami Mr Flemme. Je me trouve des excuses qui me paraissent toujours très valables. “Oh dès que c’est propre, ca passe”, “pas besoin de désinfecter cette cuillère, c’est juste pour un masque”, “ je ne vais quand même pas sortir mon ciré pour 30ml de crème”.

Pourtant tous ces produits sont destinés à soigner ma peau comment le peuvent-ils, s’ils sont pleins de bactéries?

Je ne te dis pas de systématiquement tout désinfecter mais si ton produit est voué à rester plus de 24h, donne lui les meilleurs conditions de conservation.

2. N’avoir aucune pratique mais viser l’excellence

Hahaha, je crois que cette règle est celle que je côtoie le plus.

Je ne suis pas une professionnelle et même si professionnel ne rime pas avec perfection. Alors si tu n’as jamais réalisé une popote ne soit pas déçu de la rater, la première et même la deuxième fois. Tout comme un sportif à besoin de pratique pour affirmer être doué dans sa discipline, un apprenti chimiste c’est pareil.

 

Prenons l’exemple des pastilles de WC que j’ai voulu réaliser. Je me suis dis dès le début que c’était facile et qu’elles se dissoudront en nettoyant en profondeur, détartreront en laissant une superbe odeur de lavande dans mes toilettes. Tadadam Essayes encore ! La préparation n’a pas du tout pris car j’ai mis trop rapidement certains ingrédients et la réaction chimique c’est enclenchée, un désastre !

Mais n’aimant pas rester sur un échec j’avoue que ma deuxième tournée à été plus concluante (quoique toujours pas parfaite).

3. Promettre un produit que tu n’as jamais réalisé

En écrivant cette règle, j’ai pensé au visage de ma mère découvrant les pastilles Wc (oui toujours ces pastilles).

Quand elle a vu le carnage elle m’a dit d’un air mais tu te fous de ma BIP BIP : “euh Rachel c’est quoi ca !!!”.

 

Ne promets jamais mais jamais à quelqu’un un produit que tu ne maitrises pas et surtout testes toujours ta tambouille avant de la donner, elle est toujours améliorable.

4. Ne pas vérifier la qualité de tes produits

La qualité du produit peut être : sa provenance, sa validité, sa texture, son odeur, sa conservation...

 

Dès que l’on achète un produit dans une structure agréée (ou qui le semble) on fait confiance aveuglément. Mais il m’est arrivé d’acheter des produits périmés et le voir qu’une fois chez moi. Ou pire, acheter un produit chez un fournisseur qui n’avait en rien l’odeur et la texture habituelle.

Le naturel est à la mode, nombreux sont les revendeurs qui apparaissent dans l’objectif de la rentabilité plutôt que la qualité.

 

Fais extrêmement attention à cela car ce sont des causes qui peuvent instantanément altérer une préparation.

5. Penser que tous les produits sont les mêmes

Ne te dis pas que tous les produits sont  identiques et donc se lient de manière similaire.

Des exemples ?

      - savais-tu que les huiles essentielles sont miscibles dans l’huile et non dans l’eau ? Ce qui veut dire qu’il est préférable de mettre tes huiles essentielles dans ton huile quotidienne plutôt que dans ton vapo.

      - savais-tu que certains produits exigent un mélange eau dans huile et d’autre de la même famille huile dans eau ? (notamment les émulsifiants).

      - savais-tu qu’en fonction de la cire que tu utilises pour une même texture, la dose changera?

 

Fais des fiches sur les produits que tu utilises et ce problème sera vite réglé.

 

Voilà quelques façons de rater ses cosmétiques maisons et ce ne sont pas les seules. Quand tu rates une préparation, cherche systématiquement à comprendre d'où vient l’erreur; cela t’évitera de la commettre à nouveau.

 

Sinon, je t’invite à continuer à expérimenter à tester, avec toutes les précautions du monde, des recettes toujours plus folles et ambitieuses. L’homme est né pour explorer, tester, tenter, échouer et se relever… Vivre quoi !

Et puis au pire, fais comme moi : rigole un bon coup fais des photos et écris un article.

 

Machine à écrire et prout prout

Bonne exploration

Bleue Rachel

2 comments so far

SandyPosted on12:02 - Déc 5, 2018

Je prends note et… à mes tests !!! 🤭

Leave a Reply